Google Mobile First : définition et impact sur le référencement

Google Mobile First : définition et impact sur le référencement

Si vous vous demandez encore pourquoi vous devriez adapter votre référencement aux appareils mobiles, sachez que 57 % de la population mondiale utilise déjà le smartphone pour accéder à internet.

Les données parlent d’elles-mêmes!

En ce qui concerne les habitudes d’achat, 88% des utilisateurs recherchent des informations via des appareils mobiles tels que : restaurants, bars, magasins de vêtements, etc. et, ce qui est plus intéressant et plus important, de plus en plus de consommateurs décident d’un achat après avoir consulté les alternatives sur leur smartphone.

Avez-vous besoin de plus de raisons pour vous optimiser les performances de votre site pour les mobiles ?

Pourquoi avons-nous besoin du SEO mobile ?

Tout d’abord, pourquoi avez-vous besoin de SEO mobile ? Si nous pensons aux utilisateurs de ces appareils, nous constatons qu’ils ont des besoins totalement différents de ceux des utilisateurs qui se connectent par le biais d’un moniteur.

Les smartphones présentent des limites que les ordinateurs de bureau n’ont pas, parmi les plus importantes : les plus logiques, un écran beaucoup plus petit, une vitesse de chargement considérablement plus lente, l’absence d’accessoires externes tels qu’une souris et un clavier acceptable et les utilisateurs peuvent effectuer d’autres tâches tout en naviguant avec leur smartphone : chatter, marcher dans la rue, cuisiner, etc.

Les limitations affectent considérablement la patience de ces utilisateurs pour être réduits à des niveaux minimums. Pour cette raison, les pages qui ne s’adaptent pas à ces dispositifs ou dont la vitesse de chargement est extrêmement lente réduiront le temps moyen de visite et augmenteront le pourcentage du taux de rebond.

À quoi ressemble le référencement mobile ?

Si nous nous demandons ce qu’est le référencement pour les mobiles, c’est parce que nous connaissons d’abord la définition du positionnement SEO traditionnel, c’est-à-dire les techniques et pratiques qui sont pratiquées sur le contenu d’un site web pour être positionné parmi les premières positions des moteurs de recherche.

Le SEO mobile poursuit le même objectif mais répond aux limites, que nous avons expliquées ci-dessus, que présentent les mobiles pour continuer à se positionner dans les premières positions du moteur de recherche.

Qu’est-ce que le Google Mobile First ?

En 2016, pour la première fois, le trafic mobile a dépassé le trafic sur PC. C’est alors que les moteurs de recherche de Google ont pensé qu’il était temps de concevoir leur algorithme « Mobile Index First », pour indexer les sites en version mobile.

Le mobile d’abord, c’est l’indexation, c’est-à-dire que dorénavant, le Google Bot, lorsqu’il navigue ou visite un site web, sera la version mobile qui a le plus de préférence, et non plus la version de bureau ou Desktop comme c’était le cas jusqu’à présent.

Google prend comme référence et interprétera la version mobile lors de l’indexation du site web et élaborera son classement des positions dans les résultats de recherche.

Comment le Google Mobile First affecte-t-il le référencement ?

Elle affectera principalement la visibilité, comme nous l’avons indiqué précédemment. Google prend de plus en plus partie sur le fait que les sites doivent offrir une expérience utilisateur sur mobile.

Toutes les parties ou la structure de notre site web doivent donc être soigneusement examinées, en comparant ce que Google voit ou ne voit pas dans la version mobile.

En novembre 2016, Google avait déjà annoncé qu’il donnerait la préférence aux contenus optimisés pour les mobiles, et ce que tout le monde a commencé à se demander, c’est ce qu’il adviendra des sites web qui ne sont pas optimisés pour les appareils mobiles.

On peut donner une réponse, ils seront impactés négativement, tant sur les appareils mobiles que sur les ordinateurs.

On pourrait appeler cela une sorte de pénalité de Google pour ne pas avoir atteint son objectif, qu’il a déjà défini dans ses bases, « d’offrir le meilleur service possible aux utilisateurs qui effectuent des recherches sur son moteur de recherche ».

Comment s’adapter au Mobile First Indexing ou au SEO Mobile

L’une des premières étapes pour répondre à Mobile First est d’adapter votre site web à différents appareils mobiles.

Les options ? Le Responsive Web Design, ayant un site web exclusivement dédié aux appareils mobiles.

La facilité d’utilisation est un point critique dans le référencement des mobiles, car la vitesse de chargement d’un mobile n’est pas comparable à celle d’un ordinateur.

C’est pourquoi la conception du site web doit être plus simple et plus facile à utiliser, afin de créer une bonne expérience pour l’utilisateur et de parvenir à diminuer le pourcentage de rebond, en augmentant le temps moyen de visite et le nombre de pages vues, car si le temps de chargement dépasse 3 secondes, plus de la moitié des consommateurs quittent la page.

Dans le même ordre d’idées, le contenu devrait être beaucoup plus concis et pertinent. Et, bien sûr, il faut faire attention à la taille des caractères.

Si, en tant qu’utilisateur, vous n’aimez pas vous retrouver sur une page totalement illisible avec votre smartphone, vous devriez également éviter de faire cette erreur. Évitez également les liens, les boutons trop rapprochés ou trop petits pour empêcher l’utilisateur de cliquer accidentellement sur eux. Google vous informe de ces problèmes à travers Google Search Console.

Googlebot: Analyse du crawl mobile à l’aide de Google Search Console

Une autre option très valable et courante dans la communauté SEO est de vérifier les statistiques de suivi.

Depuis Google Search Console, vous pouvez clairement voir comment Googlebot explore votre site web, à partir des pages explorées au cours des 90 derniers jours, des kilo-octets téléchargés par jour ou du temps de téléchargement d’une page, mais le plus important est maintenant de découvrir cette statistique pour la version mobile, dont le protagoniste est Googlebot Mobile.

En analysant le crawling en différenciant le user-agent, Googlebot et Googlebot Mobile peuvent fournir beaucoup d’informations sur le statut d’un site web.

L’objectif est d’augmenter les statistiques de suivi des deux robots, et dorénavant, plus particulièrement du Googlebot Mobile. Des outils tels que Oncrawl, l’analyseur de fichiers SEO de ScreamingFrog, Botify ou Kibana, qui peuvent traiter les journaux d’un site web, peuvent fournir de nombreuses informations importantes pour les statistiques de suivi de Googlebot Mobile.

Nous ne pouvons pas non plus oublier les mots clés, qui sont toujours importants dans le référencement mobile.

Un petit clic pour évaluer l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]