Comment analyser un site Wordpress qui est lent ?

Comment analyser un site WordPress qui est lent ?

Pourquoi WordPress est-il lent ? C’est une question compliquée, et il y a beaucoup de réponses possibles. Il pourrait s’agir de votre hébergeur web. Il pourrait s’agir d’un plugin malveillant. Vous utilisez peut-être trop d’images non optimisées et trop lourdes.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la lenteur de votre site WordPress! Vous aurez une bien meilleure idée de la raison pour laquelle votre site WordPress est lent et de ce que vous devez faire pour résoudre le problème.

Dans cet article, nous allons parler des facteurs qui peuvent rendre WordPress lent.

Les différents facteurs qui peuvent expliquer un site WordPress lent

Au-delà de votre hébergeur, il existe de nombreux aspects qui peuvent avoir une incidence sur les temps de chargement de votre site web, tant pour vous que pour vos utilisateurs :

  • L’affichage d’images non optimisées qui retarde l’affichage de la page
  • Utilisation d’un thème WordPress mal codé et trop lourd
  • Utilisation de plugins mal conçus et non optimisés
  • Aucune compression
  • Aucune mise en cache
  • Avoir trop d’appels à des fichiers en arrière-plan
  • Utilisation d’une ancienne version de PHP

Ainsi, sans une optimisation appropriée de votre part, votre site web ne sera pas aussi rapide qu’il peut l’être.

Cependant, même si vous optimisez chaque aspect que nous venons de citer, l’optimisation peut-être sabordée par la qualité de votre hébergement.

Comment tester votre site WordPress ?

Compte tenu du grand nombre de facteurs qui peuvent influer sur les performances de votre site web, vous devez déjà écarter celle menant à votre fournisseur d’hébergement. Passons en revue le processus étape par étape.

Effectuer des tests de base sur le temps de chargement des pages

Avant d’effectuer toute autre tâche, vous devez d’abord déterminer la vitesse de chargement de votre site web. En règle générale, vous souhaitez que votre site se charge en moins de deux secondes, tout ce qui dure moins d’une seconde offre une excellente expérience à l’utilisateur. Si la vitesse de votre site se situe entre une et deux secondes, vous ne risquez pas de faire fuir les visiteurs, même si on peut toujours améliorer.

Il existe de nombreuses solutions pour tester les temps de chargement de votre site comme Pingdom Tools. Vous avez le choix entre Londres et Francfort.

Pour utiliser Pingdom, il suffit d’entrer une URL dans le champ prévu à cet effet, puis de choisir un serveur de test qui correspond le mieux aux centres de données de votre fournisseur d’hébergement :

Outil Pingdom pour mesurer la vitesse de son site web
Pingdom: test de la vitesse d’un site web

En défilant vers le bas, vous verrez que Pingdom note votre site web sur différents aspects, tels que l’utilisation de la compression gzip, le fait de ne pas avoir trop de redirections d’URL, et plus encore :

Plus vos « notes » sont élevées, plus votre site web devrait se charger rapidement. Chacune de ces suggestions peut améliorer considérablement les temps de chargement. Plus la note est faible, plus votre site web doit être optimisé.

Si vous avez optimisé votre site web en suivant nos conseils plus haut et que vous obtenez toujours un mauvais temps de chargement, cela peut indiquer un problème au niveau de votre hébergeur. Pour en être certain, il y a un test à effectuer.

Le test pour tester le serveur web

Plusieurs tests de vitesse successifs vous donnent une assez bonne idée de la vitesse de votre site web. Cependant, le véritable test pour votre hébergeur consiste à voir le temps de réponse au premier octet, le TTFB(Time to first Byte).

Cet indice permet de savoir la vitesse à laquelle un serveur web répond aux requêtes.. C’est le temps écoulé entre le moment où l’internaute envoie la requête et celui où le premier octet de réponse est reçu du serveur.

Pour cette étape, nous allons utiliser l’outil Gtmetrix, qui vous permet de consulter cette valeur. Il sera nécessaire de s’inscrire afin de choisir le lieu de test le plus proche qui sera Londres si votre hébergeur est localisé en France. Après analyse, vous pourrez cliquer sur l’onglet « Timings » pour voir cette métrique.

Aperçu du TTFB avec l'outil GTMetrix
GtMetrix TTFB

Un TTFB acceptable se situe entre 200 et 500 millisecondes pour des sites avec des pages dynamiques comme les sites WordPress. il existe des hébergeurs spécialisés pour les sites WordPress tel que Wpserveur pour de très bonnes performances.

Vérifiez le poids de vos images pour les optimiser

Les photos à haute résolution sont vraiment lourdes et alourdissent le poids de la page. Si plusieurs doivent être chargées, le temps de chargement explose. Il existe différents moyens de savoir celles qui ont besoin d’être optimisées. On peut toujours utiliser l’outil GTmetrix. sous l’onglet « Optimize images ».

Sur WordPress, on dispose de plugins pour compresser les images avant ou après les avoir téléchargées sur WordPress. A chaque téléchargement d’images, elles sont optimisées à la volée.On peut citer des extensions comme Imagify ou WP smush-it.

Si vous obtenez un mauvais score en matière d’optimisation de l’image, cela peut avoir un impact considérable sur les performances de votre site web. Après avoir activé l’optimisation de l’image de votre site web et consulté votre médiathèque vous pourrez voir les gains.

Testez le thème et les plugins de votre site web

Le thème et les plugins que vous utilisez peuvent également avoir un impact significatif sur les temps de chargement de votre site web. Par exemple, certains thèmes sont mieux optimisés que d’autres, alors que certains plugins peuvent ajouter trop de scripts à votre site.

Pour écarter ces éléments comme cause du ralentissement de votre site WordPress, vous devez procéder comme suit :

  • Mettez en place une copie de votre site web.
  • Tester avec un autre thème pour voir si celui que vous utilisez en production est la raison de la lenteur de votre site WordPress
  • Si ce n’est pas le cas, sur la copie de votre site web qui est la même en production, désactivez vos plugins un par un et refaites les tests de chargement

Certes, ce processus peut prendre du temps si vous utilisez beaucoup de plugins mais c’est un passage obligé.

Soyez attentif avec le changement de thème ou la désactivation d’un plugin spécifique car vous pourrez gagner de précieuses secondes sur le chargement du site.

Si votre thème ou un ou plusieurs plugins sont responsables, vous devrez chercher un autre thème ou plugin en testant au préalable. D’un autre côté, si ce ne sont pas vos images, votre thème ou vos plugins qui ralentissent votre site, il est peut-être temps de chercher un nouvel hébergeur !

Avoir toujours un site WordPress optimisé

De nombreux facteurs peuvent avoir un impact sur la vitesse de votre site WordPress. Si c’est votre hébergeur qui pose problème, vous pouvez toujours changer de fournisseur, mais pas avant d’avoir effectué une série d’étapes est nécessaire pour trouver ce qui rend WordPress lent.

Avant de tirer des conclusions hâtives sur votre hébergeur, il est important d’écarter les autres aspects qui peuvent rendre WordPress lent. Par exemple, votre site web n’est peut-être pas optimisé pour la vitesse au départ, ou vous utilisez peut-être trop d’images non compressées. Certains plugins et thèmes peuvent également ralentir les choses, c’est pourquoi vous devez tester chaque aspect.

Un petit clic pour évaluer l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]