Top 10 des moteurs de recherche alternatifs à Google

Top 10 des moteurs de recherche alternatifs à Google

En ce qui concerne les recherches sur Internet, Google est sans aucun doute le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Il prend environ 90 % de la part du marché mondial de la recherche.

Cela ne signifie pas pour autant qu’elle est la seule. Au contraire, il existe un grand nombre de moteurs de recherche sur le web. Seulement, étant surpassé par Google, presque personne ne les connaît. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne sont pas bons.

Généralement, si on est bien positionné sur Google, c’est le cas sur l’ensemble des autres moteurs de recherche.

Bing – Moteur de recherche Microsoft

Ce moteur de recherche a été développé en 2009 pour remplacer Windows Live. Microsoft améliore son algorithme pour offrir plus de fonctionnalités et une meilleure qualité de recherche aux utilisateurs d’Internet.

Très proche de Google, Bing est un moteur de recherche et un environnement complet : web, actualités, photos, vidéos, une carte (Bing Maps), un outil de traduction (Bing Translation) ou un comparatif de prix.

Pour les administrateurs de sites web, Bing possède également un équivalent des Webmaster Tools de Google. Bing Webmaster Tools intègre des outils de suivi du SEO (Search Engine Optimization) ou de l’indexation des pages ou liens entrants, des pages indexées, des mots-clés importants issus des requêtes des internautes et même de la présentation d’un plan du site.

Il capte 5,2 % des recherches en France : 18 fois moins que Google.

Yahoo ! un moteur de recherche très complet

Yahoo ! existe depuis 2005. En créant de nombreuses fonctionnalités, Yahoo espère grignoter des parts de marché et devenir un inconnu de Google.

Les nouvelles très riches peuvent être divisées en plusieurs catégories (Sports, Finance, Film, Musique …) pour faciliter la lecture des dernières informations dans un délai très court. Les tendances actuelles et une sélection de contenus pertinents sont disponibles.

Il existe également une recherche multilingue, My Web (outil de personnalisation), des vidéos, des photos (Flickr), Del.icio.us….

Qwant : le « Google français »

« Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée » est la promesse faite par le moteur de recherche français actif depuis 2013 après 2 ans de développement. Qwant garantit que les informations personnelles des utilisateurs ne sont pas stockées ou utilisées à des fins commerciales.

Aucun cookie ne suit l’utilisateur : la liste des résultats n’est pas personnalisée comme, par exemple, Google. Les résultats sont très dépendants de l’actualité et des tendances.

Cela se reflétera dans la présentation des résultats. Enfin, Qwant propose une page de résultats très riche avec un menu vertical comprenant les catégories suivantes : Web, Actualités (médias), Réseaux sociaux, Images, Vidéos, Achats et Musique (Beta).

La SERP affiche un panneau de contrôle avec une section Web, News et Social (en particulier, les derniers tweets).

Qwant Junior est un moteur dédié aux jeunes de 6 à 13 ans. Il n’y a pas d’accès à des sites violents, pornographiques ou de commerce électronique.

Des sites d’information et éducatifs adaptés sont mis en avant, ainsi que des contenus éducatifs : jeux, concours. Le ministère de l’éducation nationale est favorable à ce moteur de recherche.

Emmanuel Macron l’a défini comme le « Google français« . ! Le moteur de recherche compte 48 millions de visites mensuelles en août 2017 (+11 millions en 8 mois). Le marché français est le plus important (78% des demandes totales), suivi de l’Allemagne (7%), de la Chine (2%), de la Belgique, de l’Italie…

DuckDuckGo : Une longue vie pour la protection des données personnelles

Comme Qwant, DuckDuckGo s’engage à protéger les données personnelles : « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ». Promised, le moteur de recherche américain, créé en 2007, ne suit pas l’internaute. L’adresse IP n’est pas utilisée : les publicités sponsorisées sont affichées grâce à la demande de l’utilisateur.

DuckDuckGo propose des recherches d’images et de vidéos. Il utilise près de 400 sites de référence : Wikipédia, Bing, Yahoo !, Yelp…. En 2016, le nombre de recherches quotidiennes atteindra 13 millions par jour, soit 400 millions par mois.

Certains internautes mettent en avant la consommation d’énergie de Google et l’impact de la recherche sur l’environnement pour créer des initiatives et participer à des actions sociales et environnementales.

Ecosia : le moteur de recherche écologique

« Nous voulons créer un monde où l’environnement n’a plus besoin d’être protégé. ». Ecosia est un moteur de recherche écologique qui vise à réduire la consommation d’énergie attribuable à une recherche.

Une recherche sur Google consomme environ 7 grammes de CO2, selon plusieurs études reconnues. Ce moteur caritatif allemand fait don des bénéfices à un programme mondial de reforestation. 5,5 millions d’utilisateurs actifs et réguliers ont planté plus de 14 millions d’arbres.

Une petite équipe de moins de 20 personnes fait fonctionner ce moteur de recherche. Les résultats de recherche et les encarts publicitaires sont fournis par Yahoo ! et Bing.

ixquick’s StartPage – le moteur de recherche « le plus confidentiel

Un autre moteur de recherche qui protège vos données personnelles. La page d’accueil utilise Google pour afficher les résultats dans le SERP. Cependant, la page d’accueil sert d’intermédiaire : aucune donnée n’est stockée ou réutilisée. Pour le PDG Robert E.G. Beens, « la confidentialité est un droit humain fondamental.

Lilo : la chercheuse de solidarité

Dans la lignée d’Ecosia, on retrouve le Français Lilo qui utilise l’argent collecté pour le réinvestir dans des projets solidaires, sociaux ou environnementaux.

Chaque recherche lui permet d’accumuler une goutte d’eau. Les utilisateurs peuvent alors affecter leur crédit en gouttes d’eau transformées en argent réel au projet de leur choix.

Quora : un moteur de recherche colaboratif

Quora est un moteur de recherche basé sur les questions et réponses des internautes. La communauté vient enrichir une base de données très importante et ordonnée par thèmes.

Le site, qui se situe entre le moteur de recherche et une encyclopédie en ligne, compte 100 millions d’utilisateurs uniques par mois.

Xaphir : les différents moteurs de recherche

Xaphir est un moteur de recherche très particulier. En effet, Google va essayer de montrer les résultats dont l’ordre (Page Rank) est défini par des algorithmes selon des critères précis.

Xaphir fonctionne sur le même principe mais demande à l’utilisateur plusieurs mots clés pour affiner sa recherche. De plus, la popularité du site n’entre pas en ligne de compte. Un site très populaire ne sera pas affiché en premier.

Ce moteur de recherche bêta français tente de nous faire découvrir d’autres sites web que tout le monde consulte presque automatiquement. Un moyen d’améliorer votre navigation ? Peut-être, mais cela montre rapidement ces limites.

Yippy : le moteur de recherche de regroupement

Yippy est l’un des rares moteurs de recherche qui pratiquent le clustering et le partitionnement des données.

Chaque résultat, chaque page indexée est analysée et regroupée avec d’autres, en fonction de son contenu. Des sous-ensembles homogènes sont créés. Cela se fait sous la forme d’une liste (à gauche du SERP) qui permet de segmenter les résultats.

Le meilleur moteur de recherche

Il est impossible de dresser une liste des moteurs de recherche sans faire une petite sélection et répondre à la question suivante : Quel est le meilleur moteur de recherche ? Je pense que la réponse dépendra de chacun. Les aspirations, les besoins et les habitudes de navigation sont propres à chaque individu. Il en résultera un choix différent.

Pour moi, les meilleurs moteurs de recherche sont :

Google : pour son incroyable capacité à trouver rapidement la réponse et à comprendre nos besoins et nos attentes. Il est tout simplement le plus efficace, le plus fonctionnel et le plus complet. C’est presque un web sur le web, vous pouvez trouver des informations utiles avant même de cliquer sur un site.
Qwant. : Parce qu’il vous permet de naviguer et d’obtenir des réponses sans être espionné. Lorsque vous savez ce que Google fait de vos données personnelles, c’est un réel avantage. De plus, sa portée éducative est très intéressante pour les jeunes, qui ne sont pas sans défense contre les abus du net.
Xaphir (dans quelques années) : Parce que son idée de proposer des sites web moins populaires est très intéressante. Des centaines, des milliers de sites gagneraient sûrement à être mieux connus. Xaphir nous aidera probablement à le faire lorsque son algorithme deviendra plus puissant.

Un petit clic pour évaluer l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]