Comment choisir le bon serveur dédié pour votre entreprise ?

Si vous avez une entreprise et que vous souhaitez être présent sur internet, vous devez avoir les services d’un serveur qui vous assure d’être toujours actif et de disposer des meilleures solutions d’hébergement Web.

C’est pourquoi nous voulons vous expliquer comment choisir le bon serveur dédié infogéré pour votre entreprise.

L’objectif de ce guide est de vous fournir les bons outils pour choisir le serveur dédié qui correspond le mieux à vos besoins.

Qu’est-ce qu’un serveur dédié ?

Un serveur est un ordinateur auquel on a confié la tâche de fournir un service qui peut être utilisé par d’autres ordinateurs (appelés clients) connectés au même réseau.

Lorsque nous parlons de serveurs web, nous faisons généralement référence à un ordinateur qui est constamment connecté à l’Internet et à l’intérieur duquel sont installés des programmes qui lui permettent de fournir des services tels que, par exemple, l’hébergement web grâce auquel un ou plusieurs sites web peuvent être visibles par le monde entier.

Le serveur dédié vous offre la garantie que toutes les ressources du système seront entièrement disponibles pour votre projet.

Comment choisir le bon serveur dédié pour votre entreprise ?

Serveur dédié : acheter ou louer le matériel ?

Le premier choix auquel vous devez faire face est de décider si vous devez acheter le matériel ou le louer. Le choix dépend de deux types de facteurs :

  • D’un point de vue technique, vous devrez savoir exactement ce qu’il faut acheter. Un serveur est un ordinateur particulier, qui doit accomplir une tâche spécifique et doit être équipé de fonctionnalités spécifiques.
  • Deuxièmement, le choix entre la location et l’achat est également influencé par des évaluations de nature économique : la décision d’acheter son propre matériel nécessite en effet une dépense immédiate.

Le choix d’acheter son propre matériel doit donc être bien pesé : si vous avez les bonnes compétences techniques et une bonne disponibilité financière initiale, alors l’achat peut être une solution viable en vue d’une réduction des coûts que vous aurez à long terme, puisque vous serez propriétaire du matériel et que cela se traduira par une réduction significative du loyer mensuel du service d’hébergement.

Toutefois, si vous démarrez votre activité et que vous ne disposez pas encore de beaucoup de ressources, il est préférable d’opter pour la location ; vous devez toutefois choisir le prestataire de services qui garantit les interventions techniques nécessaires pour résoudre toute panne ou mettre en œuvre de nouveaux composants au sein du système.

Choisir le matériel du serveur dédié

Même si nous avons décidé d’opter pour la location, nous devrons encore faire d’autres choix : tous les fournisseurs de services dédiés, en effet, proposent différents types de serveurs en location et, par conséquent, vous devrez reconnaître celui qui répond le mieux à vos besoins.

En pratique, nous devrons choisir les caractéristiques du serveur que nous louerons en fonction de nos besoins réels. En fait, le choix portera principalement sur trois aspects :

  • Le processeur : Le processeur (ou CPU) est le composant matériel qui détermine la capacité et la vitesse d’un ordinateur. Lors du choix du processeur pour un serveur de location, différents facteurs entrent en ligne de compte, tels que la marque et le modèle, la fréquence, le nombre de cœurs, etc. Certains serveurs disposent également de plus d’un processeur (serveur dit multiprocesseur). La puissance et le nombre de processeurs sont pertinents, notamment lorsqu’il est nécessaire de prendre en charge des applications web qui effectuent des opérations complexes ou si vous souhaitez effectuer des opérations de virtualisation ou vice versa.
  • RAM : La mémoire est un autre aspect crucial dans le processus de sélection du bon serveur dédié. La quantité de mémoire requise varie en fonction de vos besoins. Attention à ne pas sous-estimer cet aspect : à certains égards, en effet, la quantité et le type de mémoire peuvent être plus importants que le CPU. En effet, si l’on dispose d’un processeur puissant et de peu de mémoire vive, les données (en transit continu de la mémoire vive au processeur) risquent de ne pas être bien stockées et de provoquer des ralentissements, voire des pannes du système. En outre, si vous utilisez des applications de base de données étendues (comme MySQL, par exemple), il est important de ne pas lésiner sur la RAM : dans ce cas, il n’est pas conseillé de descendre en dessous de 8 Go.
  • Stockage : Le troisième aspect à prendre en compte dans le choix de notre nouveau serveur dédié est, bien entendu, sa capacité à stocker des données. En d’autres termes, vous devez choisir avec soin la taille du disque dur et ses caractéristiques. De ce dernier point de vue, les offres de serveurs équipés de disques SSD ( Solid State Drive ) sont préférables, car ils garantissent des temps d’accès aux données beaucoup plus faibles que les disques magnétiques classiques. En revanche, SATA et SAS sont préférables à ces derniers, SATA étant la norme pour les serveurs de milieu de gamme et SAS la norme pour les serveurs haut de gamme.

Si, en revanche, vous avez décidé d’acheter votre propre serveur dédié, vous devez tenir compte d’autres éléments :

  • Le choix du fournisseur est crucial ! il est extrêmement important de s’adresser à des entreprises de premier plan qui garantissent non seulement la fiabilité du produit matériel mais qui, en même temps, peuvent garantir un support en cas de panne ou pendant la période qui suit. Les principales entreprises du secteur (telles que DELL, HP, IBM, etc.) proposent des formules d’assistance à long terme qui vous permettent d’affronter sereinement les situations les plus critiques.
  • Assurez-vous d’avoir opté pour un système extensible qui permet, si nécessaire, d’ajouter des processeurs supplémentaires et une nouvelle mémoire vive. En général, les serveurs bas de gamme ne permettent pas des interventions aussi étendues. Un éventuel développement de notre activité en ligne pourrait donc nous obliger à changer de serveur à l’avance.

Redondance matérielle

Lors de la phase d’achat ou de location, il est bon d’envisager une certaine redondance du matériel afin de garantir un fonctionnement constant et ininterrompu du serveur.

À cette fin, il est conseillé d’envisager l’achat d’un serveur équipé de deux cartes réseau et d’un système d’alimentation composé de deux unités indépendantes (alimentation redondante) en plus du système RAID pour les disques durs.

Services infogéré et non géré

Enfin, nous tenons à souligner que lorsqu’il s’agit d’offres de serveurs dédiés, il est très important de faire une distinction claire entre les services infogérés et non gérés :

  • On parle de serveur dédié infogéré lorsque la machine (généralement louée par le client final) est entièrement gérée par les techniciens du prestataire de services. En d’autres termes, on peut parler à juste titre d’hébergement dédié car, pour le client final, il n’y a pas de frais d’administration du matériel et/ou du logiciel système.
  • Au contraire, les offres de serveurs dédiés non gérés exigent que la gestion du système soit assurée par le client : dans le cas de la propriété, le client doit également assurer la gestion du matériel du serveur, tandis que dans les offres impliquant la location de serveurs, les problèmes de matériel seront toujours à la charge du fournisseur. En tout état de cause, dans les contrats de ce type, le client doit supporter les coûts d’administration du système, puisque le bon fonctionnement du système relève de sa responsabilité exclusive.
Un petit clic pour évaluer l'article