Comment créer son propre filtre Snapchat ?

Avec l’application Lens Studio, il est facile de créer un filtre Snapchat. Fabriquer un bon filtre est une autre histoire.

Vous devrez avoir une certaine connaissance des logiciels d’édition d’images ou de 3D.

Vous devrez également télécharger l’application Snapchat avec laquelle vous pourrez créer vos propres filtres ou animations en réalité augmentée.

Snapchat est une entreprise qui a connu une croissance rapide ces dernières années, notamment parce qu’elle a réussi à accrocher un public jeune mais la concurrence est forte avec Tik Tok.

Avec ces ingrédients, ils ont exploité au maximum les possibilités des filtres de réalité augmentée.

Configurez l’application pour créer un filtre Snapchat

Pour créer un filtre Snapchat, vous devez télécharger et installer l’application Lens Studio, qui est disponible pour Mac et PC.

Lorsque nous le lançons, la première chose que nous voyons est un menu avec les différents modèles disponibles pour commencer à créer nos filtres.

Les modèles les plus courants que nous trouvons sont les peintures faciales, la distorsion du visage et les objets 3D animés, mais nous avons également la possibilité de créer des marqueurs ou des portails pour lancer des animations en réalité augmentée.

Pour l’exemple, nous allons choisir l’une des plus simples, la peinture sur visage.

L’interface, d’emblée, est assez semblable à celle des autres programmes 3D. La première chose que nous ferons pour tester nos filtres et les partager plus tard, sera de coupler notre appareil mobile.

Cliquez sur le bouton en haut à droite, scannez avec la caméra Snapchat le code QR qui s’affiche à l’écran et couplez l’appareil.

Vous pouvez maintenant envoyer le filtre que vous créez à votre appareil mobile avec l’option « Push lens to device ».

Pour coupler correctement votre téléphone et l’application, vous devez mettre à jour les versions de Lens Studio et de Snapchat.

Analyse de l’interface

En revenant à l’interface du programme, nous pouvons voir sur le côté gauche un panneau avec un nombre d’éléments déroulants.

Si nous activons et désactivons les cases à cocher, nous verrons que l’image d’exemple change. Cela nous permet de comprendre que le filtre de peinture faciale est composé de plusieurs éléments divisés en couches que nous pouvons ajouter ou supprimer.

Par exemple, si nous activons et déployons le calque « Swan », nous verrons qu’il est composé de quatre éléments : les yeux, les sourcils, les joues et les lèvres. Pour faciliter la création de cet exemple de filtre, modifions les éléments contenus dans « Swan ».

Les différents éléments de la peinture pour le visage ne sont rien d’autre que des textures transparentes qui s’adaptent à la forme du visage.

Pour mieux comprendre, nous cliquons sur l’un des éléments, par exemple « Swan_BlackEye ». La fenêtre centrale, où se trouvait la scène 3D avec la caméra, a changé.

Nous verrons alors une série de points clés qui indiquent la forme du visage et, en arrière-plan, la texture de la peinture des yeux.

Nous pouvons sélectionner et modifier ces points clés pour ajuster la texture du visage. Dans le panneau de droite, nous avons affiché les détails de l’élément : les coordonnées de position, le matériau, le fichier de texture, le mode de mélange et la transparence, entre autres.

Si nous cliquons sur le nom de la texture, un panneau s’ouvre où nous pouvons voir plusieurs répertoires et naviguer à travers eux pour voir les éléments disponibles, y compris les textures qui composent l’objet « Swan ».

Comment pouvons-nous changer ces textures ?

La structure de ces répertoires est la même que celle que nous trouvons dans le panneau inférieur gauche. C’est ici que nous pouvons remplacer les éléments de la peinture faciale.

Pour ce faire, nous n’allons même pas renommer les éléments, nous allons simplement les remplacer par notre propre peinture personnalisée.

Modifier les textures pour créer un filtre Snapchat personnalisé

La première chose que nous allons faire est d’exporter les quatre textures, puis de les travailler. Faites un clic droit sur la texture « swan > exporter » et enregistrez-la avec le même nom. Nous faisons de même avec les autres textures.

Pour le filtre de peinture sur visage, vous pouvez facilement le décomposer par couches pour conserver les éléments dont vous avez besoin.

Ensuite,nous devons ouvrir la texture de l’œil dans Photoshop et insérer le nouvel élément de peinture.

On travaille un peu sur l’image pour laisser le dégradé sur les yeux. Il est très important de ne pas modifier la taille et les proportions de l’image.

Nous répétons l’opération avec le reste des images. Comme dans ce cas j’ai besoin d’une texture pour le nez, nous allons utiliser la texture des sourcils, qu’il nous reste.

Une fois que nous avons fini de modifier les images, nous retournons dans Lens Studio pour les remplacer dans le panneau des ressources.

Faites un clic droit sur la texture et « Relier à la nouvelle source ».

Il est maintenant temps de faire quelques ajustements avec les images qui ne sont pas en place. Comme nous l’avons vu précédemment, nous pouvons ajuster les points clés pour adapter la texture sur le visage et modifier ses propriétés d’opacité.

Lorsque nous sommes satisfaits de l’emplacement des éléments, nous pouvons renvoyer le filtre sur notre appareil mobile pour le tester.

Publier le filtre personnalisé

Il ne reste plus qu’à publier le filtre, mais nous allons d’abord revoir les paramètres du projet dans « Project Info ».

Ici, nous pouvons nommer le filtre, ajouter une icône et choisir le message qui apparaîtra à l’utilisateur lorsqu’il ouvrira le filtre dans Snapchat.

Une fois les paramètres enregistrés, un clic sur le bouton « Publier l’objectif » ouvre une fenêtre dans laquelle nous pouvons télécharger un aperçu du filtre et des balises afin que les utilisateurs puissent trouver votre filtre.

Une fois qu’il aura passé l’examen correspondant par l’équipe Snapchat, vous aurez la possibilité de générer un Snapcode personnalisé pour pouvoir le partager avec d’autres personnes.

Un petit clic pour évaluer l'article